Main Page Sitemap

À la recherche de femmes féministes


L'ATP offrait de vraies possibilités à cet égard.
Lutilisation et linscription sont gratuites.
Ce vent, je veux le nommer.
Quelque dix ans après, on retrouvera une quinzaine des chercheuses de l'ATP dans les 96 communications et présentations du colloque «La place des femmes» préparatoire à la Conférence mondiale de Pékin (1995).
«Réforme des hautes écoles pouvoir genre.Cet annonces sexe gratuites aquilon, cest le vent de la tyrannie ; une tyrannie forte des savoir-faire et du cynisme des trop nombreux épisodes sanglants de notre histoire contemporaine.In Union nationale des étudiantes de Suisse, unes (éd.).Milan Kundera, L'insoutenable légèreté de l'être.Page, Julie et Regula Julia Leemann (Éds) (2000).Bien qu'en principe, ils ne fussent pas fermés aux chercheurs masculins, leur contexte était suffisamment explicite pour que ceux-ci ne se sentent pas encouragés à postuler.Il peut même longuement nous étourdir.Aussi cette étude est-elle perçue comme une tentative de récupération individuelle d'une entreprise collective, soupçonnée de trahir des secrets connus de tous.MÉridionaleframespa - Brèveframespa - clesoframespa - Cahiers Histoiframespa - Colloque Interframespa - Diasporaframespa - Editorialframespa - Frontière desframespa - hiramframespa - Histoire/médecframespa - isalframespa - Journée d'étudframespa - Les Annales duframespa - Les cahiers deframespa - mppframespa - Méridiennesframespa - Novelaframespa - Ouvrages enseiframespa.Texte discuté et approuvé lors du colloque du même titre de lassociation Femmes Féminisme Recherche».La section bernoise de FFR, conjointement avec un groupe détudiantes critiques (Aktionsgruppe kritische Uni), interpelle la conseillère dÉtat Leni Robert, alors ministre de lÉducation dans le canton de Berne, qui met sur pied une procédure aboutissant à la création du poste de déléguée à légalité.Des projets à thématique large, à dimension comparatiste et/ou historique, coexistent avec des projets très limités, retenant une problématique particulière, voire avec des monographies.



Ce fut une ATP très productive de l'avis même des autorités responsables du cnrs, et il faut ici souligner la qualité de ces recherches suivies régulièrement par les membres du comité scientifique.
11, dès le début de son existence, FFR entendait se positionner en tant quinterlocutrice et groupe de pression auprès des acteurs de la politique scientifique nationale et cantonale.
Paralèllement le comité refusait des projets qui satisfaisaient à ces exigences mais dont le contenu restait assez traditionnel pour qu'ils soient pris en charge par d'autres structures (lesquelles, cependant, manifestèrent une fâcheuse tendance à renvoyer sur l'ATP tout projet concernant les femmes et donc.
Des structures institutionnelles ont été crées, en particulier des bureaux de légalité dans toutes les universités et, dans plusieurs universités, des centres en études genre avec un mandat de coordination, dotés à Bâle et à Lausanne dun poste de professeure.
Financée en particulier par le Bureau fédéral de légalité entre femmes et hommes, le nombre de femmes inscrites dans femdat dépasse aujourdhui le millier 3 3 Pour de plus amples informations, veuillez consulter.Un mépris sifflant envers lensemble des populations, qui sexprime dans les insultes"diennes faites à lintelligence de tout un peuple.Tous les inconvénients et tous les risques sont réunis quand on fait l'analyse d'un champ scientifique dans lequel on est inséré.Adresse et informations Association suisse Femmes Féminisme Recherche (FFR) Ursula Lipecki Blaumatt 3 CH-3250 Lyss Tél.2, en 1983, lors de la création de FFR, le développement des études femmes dans les universités suisses samorçait à peine.Il peut nous meurtrir, nous mutiler, comme il sest acharné à le faire sur toi et sur le corps de tes trois enfants.En suivant lexemple des.5 Rencontre organisée par le clef (Lyon, 1984) entre les différentes équipes engagées dans la recher (.) 19Lorsqu'on regarde les productions de l'ATP, on peut être sensible à une certaine hétérogénéité de l'ensemble.En 2001, FFR et lAcadémie suisse des sciences naturelles, laquelle gérait de son côté un fichier comparable en sciences naturelles, lancent une banque de données électronique commune : femdat.



Le FemPrix vise à stimuler lintérêt porté aux résultats des études femmes/études genre ainsi quà leur diffusion et mise en œuvre.
16Ce n'est pas parce que la problématique féministe recoupe tout le champ des savoirs que l'exercice de la pluridisciplinarité va de soi.

[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap